Argentré – Montauban avec l’éditorial de Julien Chicoine #Chico

Dimanche 15 Novembre 2015 : Argentré, c’est pas la porte à côté !

Encore un week end de foot, et oui un de plus! Un week-end, un peu spécial après les attentats qui ont eu lieu dans la soirée du 13 Novembre à Paris, et qui ont sensibilisés tous Francais et le monde entier. Malgré la longue distance qui sépare Montauban de la ville d’argentré du plessis, à côté de Vitré, les conversations demeurent interminables. C’est aussi notre guerre…

Voilà pour le petit point sur l’actualité..

Un déplacement chez le leader pour les troupes Montalbanaises, un match très solide sera attendu de la part des verts face à une équipe réputée efficace en attaque et solide en défense. Sylvain Magon et son adjoint Jean Michel Cochu devront trouver les mots juste pour percer le mur adverse.

L’effectif reste à peu près le même que le week-end dernier, Hervé Bodin fait son retour dans l’équipe après sa suspension et Jolan Gamard revient de blessure.
Fabien Grignon et Florian L’helgouach restent en équipe B, ce dernier n’a d’ailleurs pas marqué de point en ayant été aperçu dans le bourg de Montauban le samedi dans la nuit. Quand tu te fais attraper, tu peux négocier mais quand tu tombes sur l’inspecteur COLOM’BODIN’, le seul garçon qui dégaine les amendes aussi vite qu’il attrape des cartons jaunes, et bien là tu n’as plus qu’à payer..!

Les 22 acteurs entrent sur le terrain.
Une minute de silence

Les premières minutes du match sont pour les locaux, les montalbanais n’arrivent pas à mettre le pied sur le ballon, presque endormis pour la plupart. Et il n’en faudra pas plus pour Argentré, un débordement sur le côté gauche, une feinte de centre qui voit le capitaine Bastien Santier perdre ses reins sur le côté, le centre qui suit est parfait et l’attaquant ajuste Alexis Tual.. 1-0 (5′)
On commence à jouer, ou on prend une dérouillée ?

Il faut croire que les verts ont choisis de jouer. De leur côté, les voisins de Vitré ont éteints la lampe de chevet pour faire une bobée qui va durer 40 minutes.
La faute à des lignes beaucoup plus costauds, à l’image d’un duo Champalaune-Pattier dans un grand jour. Ce dernier souvent décrié, à été très inspiré aujourd’hui, c’est à ce niveau là qu’il doit être à chaque match et il doit en prendre compte.

Les offensives des montalbanais sont encore timides, Quentin Tirel s’essaye au slalom sur son côté.
Un ballon mal renvoyé par la défense et Julien Chicoine prend le ballon de la tête, le gardien en retard l’envoi valsé. L’arbitre indique le point de pénalty.

Guillaume Martin sur le banc, Bastien Santier dans un autre jour, Chicoine décide de le tirer. Guillaume Ernoult en bon lieutenant qu’il est va chercher la sphère derrière le but permettant ainsi à son tireur de ne pas se déconcentrer.
Le pénalty, c’est le fardeau du stade rennais, c’est un peu comme le duel entre Charles Bronson et Henry Fonda dans  »Il était une fois dans l’Ouest », il ne faut pas trembler ou même baisser les yeux.
Les plus audacieux tenteront la panenka, les plus maladroits enverront un pointu dans la cage ou au dessus, les plus sereins choisiront de la placer sur un côté et les plus stressés se cacheront derrière un collègue.
Chicoine pose son ballon et place sa frappe à droite du gardien, ce dernier par du bon côté mais est trop court.. 1-1 (15 »)

Les assauts des verts continuent, Jolan Gamard galope sur son côté gauche sans parvenir à centrer. Antoine Lechartre à le droit à un marquage individuel durant ce match, le gamin rendra une bien belle copie.
Argentré joue par séquence mais tombe à chaque fois sur un grand Alexis Tual.
Juste avant la mi-temps, Montauban obtient un corner. Canette envoie la boule dans le paquet, Julien Champalaune pourtant pas un poids plume tente un ciseau acrobatique que le défenseur repousse sur Bodin qui tente une reprise de volée croisé avec une glissade qui termine en passe décisive pour Gamard qui conclut avec autorité..1-2 (44′)
Avec un terrain assez gras, je vous laisse imaginer l’état de la surface de réparation après les frasques acrobatiques de nos deux beaux bébés, Champalaune et Bodin.

L’arbitre renvoie les joueurs aux vestiaires pour la mi-temps.

Beaucoup de corners et un chat dans les buts.

Argentré n’aura pas mis longtemps à se réveiller après avoir raté sa première partie. Les verts sont littéralement acculés en défense, les offensives sont de plus en plus tranchantes, les montalbanais sont totalement désorganisés.

Romain Tricard qui à remplacé Jolan Gamard, reste sur sa belle performance contre Dinard et le prouve encore aujourd’hui, avec une très bonne entrée.
Montauban ne parvient pas à se créer d’occasions offensives, à l’inverse des locaux qui enchainent les corners devant le but d’Alexis Tual.
Le gardien des verts est dans un grand jour, et dégoute ses adversaires parvenant à repousser toutes les offensives, indiscutablement l’homme de ce match.

Montauban sur un contre éclair manque de faire le break. Canette lancé sur le côté ajuste un centre au deuxième poteau pour Tirel, ce dernier gâche l’occasion. Bodin peu également faire le break mais il ne tente pas sa chance et voit le défenseur le rattraper.

A force de persévérance, et à la suite d’un corner, Montauban va se faire égaliser.

Bastien Santier voit son défenseur le devancer et effleurer le ballon de la tête, ce dernier termine sa course dans le but..2-2 (88′)

C’est cruel pour Montauban qui avait bien tenu jusque là mais mérité pour Argentré qui n’a pas volé cette égalisation.

Le match se termine sur le score de 2 à 2. Les joueurs de Sylvain Magon continuent leur série de match sans défaite, de bonne augure pour la suite.

La phrase du jour sera celle du Capitaine Bastien Santier, encore sous le choc de ses deux erreurs.

[ »Putain, si on avait pas fait match nul, on aurait gagné..  »]
Bastien Santier.

A méditer…