Résumé de Montauban – Retiers par Chico

Dimanche 21 Janvier 2016 : Le stade André Robert, une vraie pâture à cochon.

La deuxième partie du championnat poursuit son court pour les verts de l’Oc Montauban, et aujourd’hui sur le chemin se dresse l’équipe de Retiers, seule équipe à avoir battu les verts dans la phase aller, c’est un peu comme une revanche.

Profitant d’un groupe au complet, sans compter l’indisponibilité jusqu’à la fin de saison de Jolan Gamard, Sylvain Magon pourra préparer se match dans les meilleures conditions possible, hormis un détail, le terrain.
Une panne de courant, l’arrosage automatique qui tourne toute la nuit, et un terrain gorgé d’eau. Rajoutez à ça, des températures plutôt basses, un terrain qui ne sèche pas, des sangliers qui ont fait un passage mouvementé et vous obtenez l’état du terrain de dimanche. A quand le synthétique ?

Une fois n’est pas coutume, notre capitaine Bastien Santier va perdre le toast, définitivement pas son point fort.

Les joueurs de Retiers donnent le coup d’envoi.

Un match entamé tambour battant par les joueurs de Retiers, un jeu direct sur leur numéro 11 et homme à tout faire Maurice Gbame. Un joueur qui aura posé énormément de problème à la défense Montalbanaise composé de Florian L’helgouach et Julien Champalaune. Les attaques des verts ont étés timides durant la première mi-temps, une grosse activité de Guillaume Ernoult dans les phases offensives et de l’habitué des efforts Paul Rouault pour verrouiller le milieu.

Guillaume Martin, actuellement en pleine bourre, à l’occassion de continuer sa série après une passe en profondeur de Julien Chicoine, malheureusement, il bute sur le gardien.
Les verts continuent leur pressing et très souvent, c’est sur le côté droit que tout se passe, après la sortie de Quentin Tirel, c’est Ernoult qui vient se positionner devant Corentin Rolland, le petit nouveau du groupe, natif de Quedillac, il trouvera à qui parler avec son milieu droit.
C’est d’ailleurs sur ce côté droit que les montalbanais vont parvenir à faire la différence, Ernoult est lancé dans la profondeur, difficile à croire, son centre fort trouve la tête de son compère Chicoine qui gagne son duel de la tête et trouve Canette pour l’ouverture du score .. 1-0 (29 »)
Comme très souvent après l’ouverture du score, Montauban tombe dans ses travers, manque de concentration, erreur défensive, faute bète…
Le numéro 11 de Retiers s’enferme dans le coté droit, il joue de l’arrière train avec L’Helgouach, ce dernier dans un excès d’engagement fait faute sur Maurice qui n’en demandait pas temps pour tomber et obtenir la suite.
Maurice Gbame se charge du coup franc et profote d’un mauvais placement d’Alexis Tual pour trouver la lucarne opposé, dans la minute qui à suivit les verts ont pris un but bête .. 1-1 (30 »)

Il ne se passera rien de plus jusqu’à la pause.. C’est maintenant à Roberto de jouer son rôle de barman pour alimenter la foule venu en masse !

Le second acte sera entièrement montalbanais, la réaction après la causerie du vestiaire aura été direct. Les verts dominent les rouges dans tout les domaines, Santier se montre rassurant sur son côté gauche, les petits pas de danse dans la nuit rennaise ne l’auront même pas affaiblit..

Ernoult, Martin et Chicoine continuent leur effort sur le front de l’attaque. La première banderille viendra côté droit avec un centre légèrement trop appuyé de Ernoult qui frolera la tête de Chicoine. Dans la foulée, Martin sur son côté gauche par en contre, Chicoine, Ernoult et Antoine Lechartre sont seuls dans l’axe mais Martin perd le ballon.. Alexandre Perez et Paul Rouault continue leur abatage au milieu.
Les efforts des verts vont être récompensés, à la 56ème minute, Guillaume Martin récupère un ballon au milieu de terrain et lance Julien Chicoine, qui file au but et trompe le gardien.. 2-1 ( 56 »)

Montauban continue de pousser et Retiers continue sont jeu direct vers son attaquant.

Les minutes passent et une victoire de plus se dessine pour les verts… malheureusement, l’arbitre du match en à décidé autrement, après une sortie aérienne de Tual, le défenseur adverse le bouscule, en voulant récuperer le ballon, le gardien de montauban fait faute, l’arbitre siffle pénalty .. Ne doit-on pas protéger les gardiens ? La première faute n’était elle pas assez flagrante ?
Maurice transforme la sentence, et l’arbitre pourrit le match .. 2-2 (79 »)

Le score n’évoluera pas, le match se termine sur un match nul entre les deux équipes !

Heureusement, les concurrents directs des montalbanais ont également fait match nul, mise à part Argentré qui l’emporte et revient à 4 points des verts.

Ps : Petite inspiration pour cette article, le prochain sera meilleur

Les verts se déplacent sur le SYNTHÉTIQUE de Bréquigny, ce dimanche 28 Février à 15h30.